L’impression 3D au service de l’industrie du futur

impression 3d

L’industrie est un secteur économique qui subit des transformations permanentes. Depuis l’apparition des technologies numériques, cette transformation entre dans la version 4.0, dites « industrie du futur ». Et l’une des composantes principales de cette évolution est l’impression 3d. Alors comment cette technologie relativement récente permet-elle de transfigurer cette industrie du futur ?

En quoi consiste l’impression 3D ?

L’impression est l’ensemble des processus qui créent un objet réel à partir d’un modèle numérique. Par exemple, avec une imprimante ordinaire, vous produisez un document physique à partir d’un fichier texte. Mais dans ce cas, le résultat demeure encore à 2 dimensions. La version à 3 dimensions réalise des objets réels allant d’une pièce détachée à une maison, tels que vous pourrez le voir sur silex3dprint.fr.

Cette technologie apparue vers la fin des années 90 recourt à l’usage d’une imprimante spéciale. Cet appareil utilise une conception préconisée sur ordinateur, et crée l’objet par addition de matière. A la place d’encre, vous avez alors différents types de matériaux (métal, céramique, plastique…).

Avec la 3d printservice les industries bénéficient de plus d’économie. L’usage d’une imprimante 3D diminue grandement l’intervention des tiers. La fabrication des pièces par exemple ne nécessitent plus d’ouvriers. Elle se déroule automatiquement. De plus, la production s’accroît à grande vitesse. En effet, il est possible d’imprimer toute une maison de 200 m2 en seulement 24 heures.

Les domaines touchés par l’impression 3D en France

L’impression 3d en France présente un avenir radieux. Elle permet de concrétiser des projets dans divers secteurs d’activités. Cette solution révolutionnaire est recourue pour atteindre deux objectifs :

  • Fabriquer des prototypes de pré-industrialisation ;
  • Produire des objets directement utilisables (pièces métalliques, boîtiers électroniques, jouets, etc.)

Ainsi, la 3d printservice rentre directement dans le processus de validation des nouveaux produits. Dans l’Hexagone, 87% des prototypages sont effectués par voie de l’impression 3D.

Dans le secteur de la médecine, vous pouvez commander des prothèses artificielles, grâce à cette technologie. Et dans le domaine de l’aéronautique, le recours à la fabrication additive a bouleversé les modes de conception des pièces. Les turbines d’avion et les injecteurs de carburant sont fabriqués via l’impression 3D. La précision incroyable qu’apporte la technologie rend possible la production de pièces innovantes.

Les différentes techniques de fabrication additive

L’impression 3d se décline dans plusieurs sortes de modes opérationnels, dont le frittage sélectif laser. Cette option consiste à ordonner à l’imprimante de fusionner des matériaux en poudre et de les déposer en fine couche. Ensuite, la couche va durcir sous l’effet du laser de l’imprimante. Cette solution est souvent recommandée pour les travaux requérant un niveau de détail poussé.

La stéréolithographie est une autre option d’impression 3D. Elle utilise non pas de matériaux en poudre, mais de la résine liquide (Grey, ABS…). Avec la stéréolithographie, vous pouvez obtenir des moules, des emballages, des produits électroniques. 

Un troisième choix consiste à recourir à l’impression par dépôt de fil. Dans cette option, l’imprimante 3D fond les matériaux thermoplastiques préalablement insérés dans l’appareil. Ensuite, elle fabrique des filaments qui sont déposés couche par couche. Ce type d’impression 3D donne un meilleur résultat pour les pièces industrielles et l’outillage. 

Fabrication de carte électronique : contacter un professionnel en ligne
Sécurité industrielle : les enjeux et les risques