Comment travailler en hauteur en toute sécurité ?

travailler en hauteur
Il suffit parfois d’un petit grain de sable pour transformer une tâche simple en un véritable drame. C’est sans doute encore plus vrai pour tous les travaux devant s’effectuer en hauteur. Une simple erreur d’inattention, l’utilisation du mauvais matériel ou un manque de connaissances des règles de sécurité peuvent en effet vous mettre dans une situation dangereuse. Comment faire alors pour sécuriser au maximum ce genre de travaux ? Vous le saurez en vous plongeant dans la lecture du texte ci-dessous !

Qu’est-ce que le travail en hauteur ?

Le Code du Travail précise qu’un salarié en situation d’élévation effectue un travail en hauteur. Si l’on se réfère à cette définition, entrent donc dans cette catégorie :

  • les couvreurs et les charpentiers
  • les ouvriers de terrassements (présence de tranchées)
  • toute autre personne utilisant des échelles, des nacelles élévatrices ou des échafaudages

Bien entendu, cette liste est loin d’être complète ! Il est ainsi possible d’y ajouter, par exemple, les salariés d’EDF qui doivent grimper régulièrement sur les pylônes ou encore les conducteurs de camion-citerne. Veuillez tout de même noter que le secteur du BTP est de loin le plus concerné par les interventions en hauteur. Il semble donc logique que l’on y retrouve aussi le plus grand nombre d’accidents du travail en pareilles situations. Vous travaillez dans ce domaine et vous cherchez à vous équiper ? Prenez alors contact avec la société Elevah ! Visitez son site internet pour avoir un aperçu des solutions proposées en matière de nacelle (nacelle automotrice, nacelle électrique, etc.).

Vous auriez tort de sous-estimer les conséquences d’une chute en hauteur. N’oubliez pas en effet qu’elle peut être potentiellement mortelle ! Même sans aller jusqu’à une telle issue, vous devez prendre conscience que ce genre d’accident impactera nécessairement votre santé. Il n’est pas rare qu’une personne ayant chuté d’une petite échelle, ou même d’un simple escabeau, devienne invalide (totalement ou partiellement). Avoir en tête ceci vous incitera très certainement à vous intéresser à la sécurité !

Utilisez l’EPI adapté à la tâche à réaliser !

Tous les spécialistes de la sécurité au travail vous diront qu’il est primordial de se servir des EPI (équipements de protection individuelle). Encore faut-il que ces derniers soient bien adaptés à la tâche à réaliser ! Prenez par exemple les harnais. Ils doivent bien sûr être conformes aux exigences réglementaires (norme CE). Mais tous n’offriront pas le même niveau de performance, le même confort ou encore la même ergonomie. D’ailleurs, il suffit de constater les différents prix de vente pour mesurer les disparités entre les modèles.

Prenez donc le temps de bien choisir vos EPI. Faites le point sur vos réels besoins et dressez la liste des dangers potentiels auxquels vous serez exposé. Entre deux modèles aux caractéristiques très proches, privilégiez le plus confortable. Bien entendu, si vous devez équiper une équipe composée de plusieurs travailleurs, n’oubliez pas de tenir compte des différences et des préférences de chacun !

Il est également primordial d’inspecter régulièrement les EPI en votre possession. Ce travail indispensable doit être réalisé par une personne disposant de toutes les compétences techniques. L’utilisateur final devra aussi procéder à une telle vérification avant toute utilisation de l’EPI.

Quelles sont les solutions à votre disposition ?

Au fil des années, les fabricants ont développé une gamme d’accessoires permettant de sécuriser plus encore leurs solutions. Prenez par exemple le cas des échafaudages. Ils font indéniablement partie des équipements les plus fréquemment utilisés pour les travaux en hauteur. Savez-vous qu’il est possible d’y ajouter des barres de sécurité (parfois désignées sous le terme de rambardes) afin de fermer la structure et d’éviter tout risque de chute ?

Malheureusement, il n’est pas toujours possible d’installer un échafaudage. Dans ces cas, le recours à une simple plate-forme s’impose et, forcément, le risque de chute devient plus important. Pour le limiter, imposez-vous le port d’un harnais et d’une longe. N’oubliez pas d’attacher cette dernière en respectant toutes les règles de sécurité !

Quelle que soit la situation, prenez le temps de bien l’analyser afin de déterminer la meilleure stratégie à appliquer. N’hésitez pas non à demander conseil auprès d’un spécialiste !

Comment se servir correctement d’une échelle ?

Les échelles font assurément partie des équipements les plus utilisés pour les travaux domestiques et professionnels. Vous vous en servez peut-être d’ailleurs vous-même pour repeindre les plafonds, pour entretenir vos gouttières ou pour mettre en place les décorations de Noël.

Sans le savoir, vous êtes déjà passé près d’une chute ! Gardez bien en tête que les échelles sont dangereuses car trop souvent mal utilisées. Il existe pourtant quelques règles simples à appliquer pour réduire ce risque. Commencez par vous assurer que l’échelle soit bien le meilleur équipement à utiliser pour effectuer votre tâche. Il ne doit en aucun cas s’agir d’une décision par défaut. Ce n’est pas parce que vous ne possédez qu’une échelle qu’il faudra vous en servir pour tout. Pensez à la location pour vos autres besoins ! Dans un second temps, formez-vous. Vous pourrez ainsi découvrir les bonnes pratiques et des notions nouvelles (extension, le ratio 4:1, les trois points de contact, etc.). Vous bénéficierez aussi de précieux conseils.


Installations radiatives : les solutions les plus efficaces
Trouver un fournisseur français d’imprimantes 3d professionnelles en ligne